Bienvenue sur mon nouveau blog

Bienvenue sur mon nouveau blog

Bonjour à tous !

Voilà, mon nouveau blog est en ligne, encore vide mais en ligne.

Un nom de domaine, un hébergement, un CMS de blog que je peux modifier comme bon me semble, c’est parti pour la “liberté” ;)

Et puis après tout, j’ai des sites web, un forum, tout ça en autonomie alors il semblait évident que le blog suivrait le même chemin. J’espère que vous aussi, vous aurez suivi … C’est le risque quand on déménage, on perd des fidèles lecteurs, à regrets …

Mais bon, ne parlons pas de ça encore, le blog vit sa renaissance alors profitons ;)

Au programme dans cette nouvelle vie, des interviews de blogueurs, des découvertes partagées, des archives de l’ancien blog mais aussi et surtout de nouveaux dessins, de nouvelles pinups, et encore et toujours l’évolution de mes traits.

Et puis vous, et de nouveaux commentaires, j’espère !

A très bientôt ;)

Et le blog...

Le choc !

Avec mes “essais pinup” d’aujourd’hui, j’ai eu envie de retravailler la toute première pinup que j’avais faite.

Je ne vous dis pas le choc … en 1 an 1/2 mon trait a beaucoup changé et surtout mon approche de la mise en couleur est tout à fait différente. Je n’aurais pas cru que c’était possible. Je me revois encore au tout début de mes ateliers-solo, seule face à Illustrator, mon stylet dans la main et ma tablette sur les genoux. J’étais là, bien décidée à tenter de dessiner quelque chose de potable, moi qui suis plutôt loin d’être habile avec une feuille et un crayon (les dédicaces ne me verront jamais, sauf si on me donne un ordinateur et une imprimante …)

J’ai tenté, j’ai utilisé un logiciel qui n’est pas vraiment produit pour ce type d’usage, mais je m’y sens à l’aise, parce qu’Illustrator interprète mes traits, il les rend nets, là où sur une feuille de papier mon trait est tout tremblotant, imprécis. Et puis je peux effacer, d’un coup de CTRL+Z et recommencer mes courbes jusqu’à ce qu’elles me conviennent. J’aime cet outil, alors tant pis s’il n’est pas à l’origine conçu pour ce que j’en fais.

Illustrator d’abord, puis Photoshop maintenant, dont je me sers un peu plus que pour redimensionner.

Bon, je ne vous fais pas plus attendre, voici la fameuse pinup version 2008.

J’espère que dans 1 an 1/2 j’aurai le même choc en me retournant sur cette pinup, et que mon trait aura encore évolué (et que j’arriverai enfin à faire des mains qui ressemblent à des mains …).

Pour mémoire, voici l’ancienne version: Cliquez ici, je ne la mets pas dans l’article pour éviter le choc extrême

Quel est votre sentiment sur ce que j’ose appeler mon évolution ?

A bientôt !

Pinup du mois de juin

Et la voilà la pinup du mois de juin :)

Ça valait le coup d’attendre au moins ? J’espère … Parce que cette pinup, comme toutes les autres pinups, me sert d’atelier découverte, et cette fois-ci, je pense que j’ai franchi un cap dans ma technique de mise en couleur. Enfin “technique” c’est un bien grand mot, je n’ai pas vraiment de technique, j’improvise beaucoup, j’essaye, je découvre.

Là j’ai complètement revu ma façon de mettre les ombres, et même si ma “technique” est encore un peu bancale, j’aime bien le résultat obtenu sur la miss de ce mois-ci. Un coté plus fondu, plus délicat, je préfère.

Bon par contre il va vraiment me falloir un autre ordinateur parce que c’est vraiment l’enfer avec 512Mo de RAM et un écran hyper lumineux. D’ailleurs j’ai peur de voir ce qu’elle donne sur un autre écran. Mais bon, ça viendra plus tard ;)

A bientôt !

J’ai toujours aussi peur mais …

Oui, c’est vrai, je suis une trouillarde en voiture.

Tellement trouillarde que je n’ai toujours pas le permis d’ailleurs … Mais j’ai le code ! Depuis 2 mois maintenant.

Alors comme premier article de ce tout nouveau blog, je voulais vous annoncer, avec un vieux dessin mais qui colle bien au sujet: je vais recommencer à apprendre à conduire :D

J’ai passé un test d’évaluation ce matin, qui m’annonçait que je n’avais besoin “que” de 20h pour être experte en pilotage, c’est-y pas bieau ça ?

Bon évidemment je ne me fais pas d’illusions et j’ai toujours autant la trouille après ça, mais je me dis “Ma grande, tu es capable, c’est le logiciel qui le dit”. J’ai peur … mais je vais le faire … et puis si ça ne marche pas, c’est que j’avais raison d’avoir peur, voilà !

Bon vous l’aurez compris, je ne chôme pas, c’est pas parce que je n’ai pas de travail pour le moment que je me tourne les pouces, alors en avant Domie, et peut être même qu’avec tout cet enthousiasme, vous aurez une pinup demain. La classe hein ?

A bientôt !

La SNCF, mais qu’est-ce qui ne va pas chez eux ?

Comment hurler sa rage tout en gardant son self control ?

Ce soir, c’était le soir de trop, le retard de trop, l’erreur de trop.

J’ai travaillé pour une très grande entreprise, je sais qu’être employé dans ce genre de structure équivaut à recevoir tout le poids de l’institution sur ses épaules. Quand on travaille pour la SNCF, on est la SNCF. En tout cas aux yeux des clients.

Car nous sommes des clients de la SNCF, pas des usagers. On paye, et ce je trouve extrêmement cher pour le (non)service rendu.

Alors je parlerai de la SNCF, en ayant à l’esprit certain visages, certaines personnes qui, étant employées dans cette institution, en revêtent aussi tous les torts.

Je prends le train toutes les semaines depuis plus de 8 mois, 5 jours consécutifs, aller et retour, pour me rendre à mon travail à 20 minutes de là par voies ferroviaires. 8 mois que j’observe, que je subis les “aléas de la SNCF”.

Retards, suppressions, grèves, cafouillages, en 8 mois, mon train n’aura été à l’heure que 40% du temps, grand maximum. C’est grave. Très grave. Et c’est d’autant plus dommageable que je suis dépendante de ce train, comme de nombreux autres clients. Il y a quelques jours d’ailleurs, le Conseil régional PACA a fait publier un cahier distribué à l’entrée de la plupart des gares de la région, dénonçant ce laxisme de la part de la SNCF. Une institution contre une autre ! J’y ai vu une lueur d’espoir mais …

Que peut-on faire face à ce géant au monopole inébranlable ? Rien.
Je suis probablement fataliste, mais je me sens, je nous sens totalement impuissants face à ce je m’en foutisme à peine dissimulé. Quand un propriétaire ne tient pas ses engagements, on gèle les loyers chez un huissier, quand un prestataire ne fournit pas ce qu’il a promis, on ne le paye pas et on se retourne contre lui. Mais contre la SNCF ?

Ca me pèse, quand mes journées de travail+transport passent de 8h à 10h, voire parfois bien plus. Ca pèse sur mon moral. Pourrait-on parler de préjudice moral ? Combien de clients ont piqué des crises de nerfs, ont perdu leur emploi, on raté des choses importantes ? Combien de temps encore cela va-t-il durer ? N’y a-t-il vraiment rien à faire ?

Voilà, à défaut de mieux, ce billet m’aura soulagée.

Mon coté quiche

Ouhlala, j’avais pas vu, 15 jours sans message … c’est violent là quand même …

Bon aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de mon coté quiche. Ce coté qu’on a toutes plus ou moins, dans des situations bien précises.

Cas concret:
Hier, je prenais ma pause déjeuner au restaurant. A ma table, un homme, un italien, un vrai, avec l’accent. Mais surtout, un italien, un brun, la peau mate, les yeux clairs, un sourire ravageur, et la barbe de 3-4 jours.
Un véritable cocktail explosif pour la Domie, tout réuni dans un seul homme. Et le pire, c’est qu’il y en a plein d’autres des comme ça !

Alors je ne parle pas là de séduction, de désir, d’amour, rien de tout ça, c’est juste “le plaisir de voir des gens qui sont beaux”.

Et moi devant un homme qu’il est beau, genre gravure de mode, je deviens complètement quiche. Surtout quand, en plus, il me parle. Là, la fille brillante que je suis, toujours réponse à tout, une répartie irréprochable (oui, et modeste ausi), se transforme en parfaite niaise écervelée, qui n’a que son sourire et un unique son à sortir qui ressemble vaguement à un “ahahaga”. Mon coté quiche.

Ce genre d’homme pourrait me dire “mais ma pauvre fille, que tu es stupide”, je répondrais avec un sourire et un “ahahaga” aussi instantanément.

Ridicule. Et je n’imagine même pas ce que ça doit donner physiquement. “Il fait chaud, vous ne trouvez pas ?”.

Voilà, maintenant vous savez …

Tout est bien …

Voilà voilà, M6 la suite et la fin de l’histoire ;)

Bon vous le voyez au dessin, ça n’a pas été sanglant et tout est rentré dans l’ordre. J’ai donc rappelé aujourd’hui comme promis, et j’ai eu un super entretien avec le responsable de prod de l’émission (qu’on appellera Mr XY (parce que j’aime bien Kyle et parce que je garde son identité pour moi et parce que X tout seul c’est trop facile))

Donc Mr XY et moi-même sommes d’accord sur le fait que non, ça n’est pas bien de piquer les images des gens sans les rétribuer en échange. Les dispositions ont été prises, les excuses formulées, mais tût tût tût, pas question d’argent là-dessous, j’en vois déjà qui s’agitent pour demander, et je suis ravie de la conversation qu’on a eue.

Alors non, je n’ai pas non plus de mafia sur le dos qui m’oblige à poster un gentil billet, j’avais juste envie de rétablir l’ordre des choses.

Y’avait pas mort d’homme non plus et puis ça me fait plaisir, à moi, qu’on aime bien mes dessins. Ceci dit, que ça ne se reproduise plus, parce que c’est pas self-service mon blog quand même hein (je dis ça pour les autres chaines qui pourraient lire et se dire “ah oui ok cool, on peut se servir à l’oeil”).

Bon voilà, ma gloire télévisuelle aura duré 2 secondes, mais 2 secondes, c’est une éternité (c’est beau hein ? C’est de moi, je crois).

Allez hop, on oublie et on sourit ;)

Si M6 s’y met aussi alors …

Stupeur jeudi matin, alors que je regardais d’un oeil distrait l’émission Starsix music sur M6 (me demandez pas pourquoi, j’ai regardé l’écran et pouf, y’avait cetté émission).

La grille mystère, les potins, tout ça tout ça, et je m’attarde sur un mini-sujet qui parle de Jennifer Lopez, mon bol de Fruit’n'fibre dans une main et la cuillière dans l’autre. Tout à coup, je laisse échapper un “Aaaaaaaah mais c’est mon dessin !!!!!!!”, mi surprise, mi bouleversée, mi mii.

Alors le drame, c’est que je ne peux pas vous le prouver parce que l’émission (et ses sujets) n’a pas l’air d’être rediffusée sur le web. Mais j’ai bien reconnu mon dessin, c’est facile en même temps, c’est moi qui les dessine mes dessins, je sais les reconnaitre … Evidemment on ne m’a jamais demandé l’autorisation, et j’ai découvert ce sujet par le plus grand des hasards (je ne regarde pratiquement jamais l’émission, à moins de tomber dessus en allumant la télé et en omettant de zapper).

Le plus “amusant” dans l’histoire, c’est que le dessin utilisé est celui illustrant mon article sur l’usage de mes dessins, dont je n’apprécie pas le “vol” (au sens où on ne mentionne pas l’auteur, en l’occurence moi, où on efface ma signature, etc etc). Et c’est exactement ce qu’ils ont fait, chez M6. Ils ont utilisé mon dessin et je n’ai vu nulle part de mention précisant qu’il était de moi.

Mais bon … que faire hein ?
Et puis allez, ça fait plaisir de voir que mon style plait, même en dehors du cercle internautesque.

Pour voir le dessin et l’article en question, c’est ici:
http://et-elle-dessine-aussi.cowblog.fr/je-peux-je-peux-1457149.html

Autobronzez-vous bien, vous ?

Hello tout le monde ;)

J’espère que vous avez pu profiter du pont providentiel qui nous était “offert” cette semaine, et que, comme pour moi, ce vendredi aura été reposant.

Ce billet m’a été inspiré par Laetitia Casta elle-même, non pas que je la connaisse personnellement, mais elle s’est adressée à moi par le biais de mon téléviseur et m’a dit qu’avec l’autobronzant dont elle vante les mérites, j’aurais une peau toute bronzée et dorée, en un seul geste, d’une simplicité déconcertante.

Alors moi je veux bien la croire, notre amie Laetitia, mais …

J’ai la peau blanche, héritage génétique de ma branche germanico-de-loin-là-bas-vers-l’est-de-la-carte-du-monde. Alors y’a une époque c’était au top de la mode, mais quand même, j’apprécierais bien un peu de dorure par-dessus tout ça.

L’ennui c’est que je la sens mal, moi, cette histoire de crème magique. Ça ne date pas d’hier, tout le monde a entendu, vu, lu, l’histoire du magnifique teint “orange” que peut donner la mixture. Et s’il ne donne pas un teint orange, la loi de la répartition peut faire des siennes et transformer la tentative de supercherie en vaste blague.

Alors comment faire pour tenter l’expérience en ayant 100% de satisfaction et en évitant le ridicule qui nous forcerait, soit à accélérer le processus de régénération de la peau en la frottant comme une malade, soit à porter pantalons et manches longues là où d’autres seront en jupe?

Vous avez testé les autobronzants ? Vous avez un produit fétiche ? Une technique imparable ?

Ou alors… vous avez peut-être une anecdote à nous raconter ?!

Quoi qu’il en soit, je suis encore partagée … j’aimerais, mais je ne suis pas convaincue de l’efficacité du produit entre mes mains.

A suivre …

Pinup du mois d’avril

Et hop, une pinup à lunettes ce mois-ci.

Ca n’est pas par hasard, c’est un peu pour moi, pour dédramatiser le fait que je doive re-porter les miennes pendant quelques temps, parce que j’ai des petits nyeux fragiles, et me dire que ça n’empêche pas d’être sexy.

Esthétiquement, je n’ai rien contre, à part que pour les myopes comme moi, les verres rétrécissent les yeux :( et comme chez moi, les yeux sont ce que j’aime mettre en valeur, c’est un peu plus complexe …

Bref bref, une pinup “finie”, ça change de la dernière qui est toujours “en cours”.

Et puis un corset, parce que c’est son grand retour dans la lingerie depuis quelques temps et qu’outre l’instrument de torture qu’il représente, il fait quand même une taille terriblement fine et un décolleté bien pigeonnant ;)

Voilà pour les justif’, j’espère qu’elle vous plait !!

She’s got it, yeah baby she’s got it

Bonjour bonjour,

Pas d’image assez “parlante” alors, un truc qui n’a rien a voir ou presque, mon chat qui râle après ses croquettes.

Oui parce que, j’ai eu mon code, hier matin très tôt (parce qu’ils nous font ça à 8h les bougres) mais que ça ne changera rien à la nourriture du mâle poilu de la maison.

J’ai eu mon code donc, enfin, après 3 mois d’acharnement, de sacrifices, de cris, de larmes, d’espoirs en désespoir.

Non en fait concrètement, il m’a mangé 3 mois de mon temps, mais en terme de révisionnage intensif, on va plutôt dire 2 ou 3 semaines.

Et encore, ça ne m’a pas empêché de me ramasser dès la première question. Oui messieurs et mesdames, vous avez bien lu, dès la première question, zi neumbeur ouane. Et vous pourrez dès aujourd’hui vous vanter de connaître la seule personne capable de dire “je m’arrête” alors qu’un gentil monsieur en gilet jaune agite un gigantesque panneau rond et VERT. C’est bien connu, quand c’est vert, on s’arrête. C’est même la base du code hein….

“Je m’arrête, réponse B”. Et moi d’appuyer sur B, et non sans la moindre gêne, d’aller au bout de mon plus merveilleux acte de stupidité de ces 26 dernières années et de cliquer sur le bouton, lui même vert, de validation.

Sitôt cliqué, sitôt regretté, mon sang n’a fait qu’un tour. Littéralement. Je l’ai senti. Et puis le cerveau a pris (enfin) le relais et a compris que “vert”, ça rime avec “je passe”. Trop tard. Question 2. Plus qu’un crédit de 4 erreurs possibles. Ca promet, il reste 39 questions.

Dans mon malheur, cette erreur ô combien stupide m’aura servi à au moins une chose, me concentrer. Ah ça la concentration, c’est pas mon fort. “Dissipée”, déjà à la petite école. Je ne sais pas me concentrer, encore moins à 8h du matin. A ma décharge, j’étais réveillée depuis 4h du matin par des orteils complètement crispés et douloureux (allez comprendre …) et un réveil aux aurores (on peut le dire), pour que je puisse prendre mon train de 6h55.

Quoi qu’il en soit, ça n’excuse pas le fait que, un peu plus tard dans la série des 40 questions, je valide le fait que j’allume joyeusement mes feux de route en plein brouillard. Ceux qui ont approché de près le code au moins une fois dans leur vie sauront que ce n’est pas, là encore, la meilleure des idées que j’ai eues (et ceux qui ont essayé en live aussi).

2 fautes donc. Probablement 3 ou 4 en fait, mais quand on a le code, on ne nous dévoile pas l’étendue de nos erreurs. Alors mon estimation s’arrêtera là. Mais je ne faisais pas la fière en attendant les résultats. Imaginez si j’avais commis 6 fautes … et par voie de conséquence, pas décroché le code …

Bref, maintenant j’ai 3 ans de sursis. Le permis lui, n’est pas programmé avant le mois d’août, quand j’aurais du temps pour me consacrer à un stage intensif d’une semaine de conduite quasi non-stop.

Voilà voilà, vous savez tout ;)