Archives de ‘Mon quotidien’

Yoshi nu (ou presque)

Dimanche, avril 20th, 2008

Oui … je sais … j’avais dit que j’attendrai …

Je suis une vilaine capricieuse impatiente, voilà.

En même temps j’ai des circonstances atténuantes, j’avais des bons d’achat à écouler, j’avais du temps, j’avais fini tous mes devoirs … Quoi, ça n’excuse pas ?

Bon et si je vous dit que Yoshi, je l’aime d’amour ?
Non c’est vrai quoi, cette bouille, ces petits cris de satisfaction quand il double ses adversaires, tout ça … ça ne vous ferait pas craquer vous ?

Et bien moi, si. Il est vraiment réussi comme personnage, surtout dans la série des Mario Kart. En plus il va vite, il a des voitures maniables (enfin je dis “voitures”, mais sur la Wii, il a des motos aussi).

Bref j’ai craqué, j’ai pris mes petites jambes et je me suis offert, parce que ça me fait plaisir et que le plaisir ne fait pas de mal (à part à mon compte en banque, mais j’aime bien les pâtes aussi), la Wii et le Mario Kart qui va avec.

Et j’en suis contente, parce qu’en plus, y’a le mode Wifi, et que ça, quand les amis sont loins, c’est cool aussi (qui a dit “quand on n’a pas d’amis” ? Kssss)

Et vous, vous aimez Mario Kart ? Vous avez un personnage préféré ?

Ah et si vous voulez vous mesurer à moi, envoyez moi votre code ami en commentaire ;)
Le mien c’est: 2320 6408 8711

She’s got it, yeah baby she’s got it

Vendredi, avril 25th, 2008

Bonjour bonjour,

Pas d’image assez “parlante” alors, un truc qui n’a rien a voir ou presque, mon chat qui râle après ses croquettes.

Oui parce que, j’ai eu mon code, hier matin très tôt (parce qu’ils nous font ça à 8h les bougres) mais que ça ne changera rien à la nourriture du mâle poilu de la maison.

J’ai eu mon code donc, enfin, après 3 mois d’acharnement, de sacrifices, de cris, de larmes, d’espoirs en désespoir.

Non en fait concrètement, il m’a mangé 3 mois de mon temps, mais en terme de révisionnage intensif, on va plutôt dire 2 ou 3 semaines.

Et encore, ça ne m’a pas empêché de me ramasser dès la première question. Oui messieurs et mesdames, vous avez bien lu, dès la première question, zi neumbeur ouane. Et vous pourrez dès aujourd’hui vous vanter de connaître la seule personne capable de dire “je m’arrête” alors qu’un gentil monsieur en gilet jaune agite un gigantesque panneau rond et VERT. C’est bien connu, quand c’est vert, on s’arrête. C’est même la base du code hein….

“Je m’arrête, réponse B”. Et moi d’appuyer sur B, et non sans la moindre gêne, d’aller au bout de mon plus merveilleux acte de stupidité de ces 26 dernières années et de cliquer sur le bouton, lui même vert, de validation.

Sitôt cliqué, sitôt regretté, mon sang n’a fait qu’un tour. Littéralement. Je l’ai senti. Et puis le cerveau a pris (enfin) le relais et a compris que “vert”, ça rime avec “je passe”. Trop tard. Question 2. Plus qu’un crédit de 4 erreurs possibles. Ca promet, il reste 39 questions.

Dans mon malheur, cette erreur ô combien stupide m’aura servi à au moins une chose, me concentrer. Ah ça la concentration, c’est pas mon fort. “Dissipée”, déjà à la petite école. Je ne sais pas me concentrer, encore moins à 8h du matin. A ma décharge, j’étais réveillée depuis 4h du matin par des orteils complètement crispés et douloureux (allez comprendre …) et un réveil aux aurores (on peut le dire), pour que je puisse prendre mon train de 6h55.

Quoi qu’il en soit, ça n’excuse pas le fait que, un peu plus tard dans la série des 40 questions, je valide le fait que j’allume joyeusement mes feux de route en plein brouillard. Ceux qui ont approché de près le code au moins une fois dans leur vie sauront que ce n’est pas, là encore, la meilleure des idées que j’ai eues (et ceux qui ont essayé en live aussi).

2 fautes donc. Probablement 3 ou 4 en fait, mais quand on a le code, on ne nous dévoile pas l’étendue de nos erreurs. Alors mon estimation s’arrêtera là. Mais je ne faisais pas la fière en attendant les résultats. Imaginez si j’avais commis 6 fautes … et par voie de conséquence, pas décroché le code …

Bref, maintenant j’ai 3 ans de sursis. Le permis lui, n’est pas programmé avant le mois d’août, quand j’aurais du temps pour me consacrer à un stage intensif d’une semaine de conduite quasi non-stop.

Voilà voilà, vous savez tout ;)

Je l’ai je l’ai je l’ai

Lundi, juillet 7th, 2008

Ça y est, il est sorti, à peine plus d’un an après le tome 1 qui était déjà un grand succès.

Succès auprès des fans, surement, et puis peut-être hasard auprès de ceux qui trainent dans les rayons des libraires à la recherche de nouveautés. Moi j’étais de la première catégorie (je ne vais pas chez les libraires), alors quand Souillon (celui qui dessine Maliki donc) a annoncé via son site que le bouquin tiré des strips dudit site allait sortir, je n’ai pas hésité. Par contre je voulais absolument le collector, j’aime bien le coté “limité” du concept, genre “tout le monde n’en aura pas”.

Et j’ai eu le collector. Alors pour le tome 2, il me fallait aussi le collector, évidemment. Que j’ai eu aussi, non sans angoisse, puisqu’apparemment en pré-commande sur Amazon et d’autres sites, je me voyais déjà privée de ce petit plaisir par d’autres plus futés qui avaient déjà tout commandé.

Heureusement non, j’ai pu tranquillement commander mon collector directement chez l’éditeur, Ankama, et recevoir aujourd’hui la bête, des mains de mon cher facteur. Et dedans, puisque c’est un collector, des trucs en plus, comme un marque-ta-page numéroté de la main du dessinateur. J’ai le numéro 0391. Wala. Contente.

Tout ça pour dire que oui, j’ai pris pour habitude d’acheter des livres, de dessinateurs. De ceux dont je lis les blogs régulièrement. Et que j’aime bien.

Oh et puis, si vous cliquez sur l’image vous verrez la dédicace que j’ai obtenue sur mon tome 1 (évidemment, j’ai demandé une Maliki pinup, lol). Un coup de bol, Souillon ne passait pas trop loin de mon chez moi. On verra cette année si le tome 2 aura le même traitement ;)

Et vous, fan ? pas fan ?

Noël, noël

Jeudi, décembre 4th, 2008

Bonjour :)

Oui je sais, pas de nouvelles depuis août, j’écris peut-être même pour une seule personne, atterrie ici par hasard, mais qu’importe !

J’ai bien reçu vos petits messages sur mon Nabaztag, je vous remercie pour votre fidélité, et m’excuse pour la mienne qui vous fait défaut.

Tellement de choses se sont passées, tellement de choses qui m’ont pris, me prennent et me prendront encore du temps, tellement de choses qui m’ont éloignée de ce blog. Mais après 2008-année-pourrite, je pense que 2009 (année du neuf …) nous aidera, vous et moi, à nous retrouver ;)

J’ai dû tourner 2 grandes pages, celle de l’amour, celle du travail, mais j’en écris une nouvelle encore plus belle, et l’inspiration viendra probablement aussi pour ce blog.

En faisant l’illustration de ce billet, je me suis rendue compte que je n’avais pas tout perdu, ça a même été assez simple, alors l’espoir n’est pas vain.

Bref, ça n’est pas terminé, il faut que je m’habitue à mon nouveau rythme de vie, avec mon nouveau travail dans lequel je m’épanouis, que je lache un peu World of Warcraft (voilà, c’est laché), et que je m’installe.

Le blog renaîtra tout seul et je vous retrouverai avec plaisir.

En attendant, je vous souhaite de passer de très joyeuses fêtes et on se retrouve … bientôt !